Rechercher

SOLUCE : EP 1 - The Great Ace Attorney Adventures

Dernière mise à jour : 16 août 2021

Nous nous retrouvons donc le 22 novembre pour le procès du… personnage principal. Ryunosuke Naruhodo se retrouve en effet accusé du meurtre d’un professeur de son école venu d’Angleterre.

Pas de panique, car vous serez épaulé tout au long du procès par son meilleur ami, Kazuma Asogi. La classe incarnée ce type.

 

ATTENTION : Cet article est une Soluce du Premier procès de The Great Ace Attorney Adventures et, par conséquent, contient (essentiellement) du spoil. Si vous souhaitez découvrir le jeu par vous même, je vous déconseille de le lire.


Le premier procès servira essentiellement de tutoriel, vous n’aurez donc pas de phase préliminaire d’enquête dans cette affaire.


Avant que le procès ne commence, Mikotoba vous suggèrera de répondre à la première question du juge en disant « I do ». Chose que, bien évidemment, vous ferez.

 

Première partie du procès


Lorsque le juge vous demandera « Who advocates for this trial? », faites comme Mikotoba vous l’a suggéré plus tôt et dites « I do ».


Le juge voudra vérifier votre compétence à vous défendre par vous même, et vous demandera quel est le nom de la victime. Pour vérifier cette information, vous pouvez utiliser « The Court Record », qui rassemble toutes les preuves et biographies des personnes concernant l’affaire. Vous pourrez y accéder tout au long du procès en appuyant sur R.



Présentez donc au juge le fichier qui concerne la victime en appuyant sur X.



Le juge va ensuite vous demander d’énoncer la cause de la mort. Il vous faudra donc présenter (en appuyant sur R pour accéder au « Court Record » puis sur X) le Post-Mortem Report.



Le procureur présentera par la suite à la cour une photographie de la victime après sa mort, qui sera ajoutée à la liste de preuve. Elle vous servira plus tard dans le procès.



PREMIER TÉMOIN - SATORU HOSONAGA


Le premier témoin appelé à la barre est Satoru Hosonaga, le serveur qui travaillait au restaurant au moment du meurtre. Cependant, le témoignage semblera incohérent avec vos souvenirs. Le serveur prétendra que la victime déjeunait seul, hors Ryunosuke se rappelle avoir vu le professeur en compagnie d’une femme. Contredisez son témoignage et choisissez « Interject ».


Un plan de la scène de crime dessiné au dos d’une carte de visite sera présentée par le serveur à la cour. Cette carte se révèlera très utile par la suite.


DEUXIÈME ET TROISIÈME TÉMOINS - IYESA NOSA & KYURIO KOREKUTA


Les deuxième et troisième témoins sont un militaire et un antiquaire qui déjeunaient ensemble au restaurant le jour du meurtre .


Les témoins feront donc part de ce qu’ils ont vu ce jour là. Écoutez attentivement ce qu’ils ont à dire et trouvez des incohérences dans leurs témoignages. Une fois leurs témoignages terminés, vous pourrez procéder à une « Cross-Examination », qui vous permettra de pointer du doigt les mensonges des témoins.

Les deux témoins recommenceront donc leurs témoignages, mais cette fois-ci, vous bénéficierez de la possibilité de leur demander plus de détails concernant certaines parties de leur récit. Pour ce faire, appuyez sur « Press » (L) au bout moment.


Sur la troisième phrase, le militaire prétendra vous avoir vu tirer sur le professeur de ses propres yeux. C’est le moment de « Press ».



Kazuma soulignera le fait qu’il n’aurait pas pu voir le moment exact où le professeur s’est fait tirer dessus si c’est la détonation du coup de feu qui a attiré son attention. Le militaire tentera de rebondir sur ses pâtes en prétendant posséder un sixième sens qui lui permet de sentir le danger arriver.


Ce qui n’est pas cohérent concernant la prochaine phrase, c’est que le témoin vous accuse d’avoir tiré sur le professeur alors qu’il était dos à vous. Hors, il s’est fait tiré dessus de front. Présentez-lui la preuve de l’incohérence de ses dires en lui montrant la photo de la victime.



Après quelques échanges, vous vous rendrez très vite compte qu’aucun des deux témoins n’a vu ce qu’il s’était passé, le deuxième étant en train de manger son steak, et le troisième occupé à chercher sa pièce d’or qu’il venait de perdre, et qu’il n’a toujours pas retrouvée.



Après cela, les deux hommes vont modifier leurs témoignages. Hmm. Entre nous, des témoins pris la main dans le sac en train de mentir au tribunal, c’est vraiment recevable ?

Comme d’habitude, entendez ce qu’ils ont à dire.


Une autre preuve sera ajoutée au « Court Record », une autre photographie. Mais cette fois, il s’agit de la table de la victime.



Vous pourrez ensuite procéder à une nouvelle « Cross-examination ».

Pressez ensuite le militaire sur la troisième phrase pour souligner son incohérence. Car bien évidemment, vous vous souvenez qu’il y avait bien une autre personne ce jour là.



Tout le monde se demandera pourquoi le professeur était venu au restaurant pour déjeuner aussi tard (2h de l’après-midi). Le procureur en expliquera la raison en montrant à la cour un dossier médical appartenant à la victime qui prouvait que plus tôt dans la journée, il avait un RDV. Demandez à ce que le dossier médical soit ajouté à la liste de preuves.



Pressez ensuite les témoins sur leurs deux dernières phrases.


Kazuma vous suggérera par la suite d’examiner en détails le dossier médical de la victime et vous expliquera les contrôles pour voir la preuve sous tous les angles. Ouvrez donc le dossier médical et cliquez sur ce qu’il y’a d’écrit à l’intérieur.



Cela vous permettra de découvrir que ce jour là, le professeur s’est fait extraire une molaire. Par conséquent, il ne pouvait pas consommer de boisson ou de nourriture hormis de l’eau durant les trois heures suivant son opération.

Après cette découverte, la pièce à conviction sera « mise à jour » dans le « Court Record ».



Vous reviendrez au contre témoignage. Cette fois-ci, c’est la quatrième phrase qui va nous intéresser.



Présentez le dossier médical à ce moment là pour prouver que la victime ne pouvait pas manger à cause de son opération et que par conséquent, le steak présent sur sa table n’était pas le sien.

Lorsque l’on vous demandera à qui appartenait l’assiette présente à la table du professeur, il vous faudra répondre « An as-yet-unknown third party ».



Les témoins avoueront par la suite qu’ils n’ont fait que suivre les ordres, et que quelqu’un leur a demandé de faire comme si ils n’avaient jamais vu la mystérieuse femme présente ce jour là.

Retournement de situation, et il vous sera demandé de pointer du doigt la personne qui a demandé aux témoins de garder le silence concernant cette information.

Consultez dans le « Court Record » la carte de visite du serveur et retournez là.



Cela vous permettra d’apprendre que le serveur est en réalité un inspecteur de police. La preuve sera mise à jour.


Lorsque la cour vous demandera qui a influencé le témoignage des deux hommes, donnez le nom de Satoru Hosonaga.



Afin de prouver vos accusations, présentez par la suite sa carte de visite.



Une fois cette vérité dévoilée, l’inspecteur Hosonaga se représentera à la barre. Il expliquera qu’il travaillait sous couverture au restaurant, et que sa hiérarchie lui a demandé de passer sous silence le fait qu’une jeune femme était présente ce jour là.


Le juge demandera à Hosonaga de retrouver la jeune femme et de la faire témoigner à la barre.

 

Deuxième partie du procès


Sera ensuite appelée à la barre la mystérieuse femme, Miss Jizaille Brett qui, bien évidemment, fera tourner les têtes du juge et du procureur par sa simple présence.



Hosonaga jouera les interprètes pour elle, et prétendra comme les précédents témoins avoir vu Ryunosuke tuer le professeur.

Entendez son témoignage une première fois avant de procéder à la « Cross-examination ».


Pressez le témoin sur sa deuxième affirmation.


Vous apprendrez donc que le professeur n’a pas déjeuné et s’est contenté de boire de l’eau gazeuse. Kazuma vous demandera si vous trouvez que cette information est pertinente. Répondez « It’s very meaningful ».



Miss Brett changera donc son témoignage à la demande de la cour pour inclure cette information. Cependant, dans les photographies de la scène de crime, on ne peut voir qu’un seul verre d’eau au lieu de deux. Présentez lui la photo de la scène de crime pour exposer ce fait.



À la suite de cela, le témoin prétendra s’être enfuie avec son verre dans la panique, par peur d’être liée à cette sordide affaire. Hmm un délit de fuite et un vol de preuve, qu’elle est mignonne !

On apprendra ensuite que Miss Brett a dissimulé son verre dans son sac à main.


Kazuma vous demandera si un élément à beaucoup plus de signification qu’on ne le lui accorde. Sélectionnez « The handbag ». Car si on se souvient bien des dires de la demoiselle, elle ne possédait rien sur elle qui lui aurait permis de dissimuler une arme.



Cependant, Hosonaga expliquera par la suite qu’il a pris soin de prendre ledit sac à main en photo. Il s’avère que l’accessoire est transparent et que son contenu ne présente qu’un verre. La photo sera ajoutée à la liste de preuves.



Mais ce n’est pas fini ! Car cette nouvelle preuve vous permet de pointer du doigt une nouvelle information. On peut voir distinctement une marque sur le poignet de la victime. Montrez cette preuve lorsque le juge vous le demandera.



Il vous faudra ensuite prouver que cette marque de brûlure a un lien direct avec cette affaire. Présentez la photo de la scène de crime, où vous trouverez le même symbole sur le plat de Miss Brett.



Comme les lunettes du procureur ne semblent pas lui permettre de voir, montrez lui par la suite où trouver le symbole sur le plat.



Au vue de la profondeur de la brûlure, tout le monde s’étonne que le professeur Wilson n’ait pas crié de douleur ce jour là. Il n’y a donc qu’une conclusion possible, il était déjà mort à ce moment là.

Lorsque l’on vous le demandera, choisissez « Was already deceased ».



Après ce tour de force, Miss Brett exposera à tous le fait qu’elle parle en réalité couramment japonais, et proférera des insultes qui ne sont pas du tout racistes.

Miss Brett témoignera à nouveau. Comme d’habitude, écoutez son témoignage avant de contre attaquer.

Pressez les deux dernières affirmations du témoin.



Lorsque vous demanderez des clarifications sur la dernière affirmation, vous vous rendrez compte qu’Hosonaga semble réagir.



Kazuma vous apprendra alors que vous pouvez interroger une autre personne si elle semble réagir au témoignage d’une autre.

Pressez à nouveau Miss Brett sur sa dernière phrase. Kazuma vous expliquera qu’il vous suffira d’appuyer sur les flèches directionnelles en temps voulu pour observer la personne qui semble réagir au témoignage.



Hosonaga annoncera qu’il n’a pas hésité à subtiliser des preuves de la scène de crime afin de les conserver. Un mal pour un bien, je suppose ?

À la suite de cela, Hosonaga soumettra l’une de ses preuves dérobées, qui n’est autre que la bouteille d’eau gazeuse qui était présente sur la table de la victime.



La « cross-examination » reprendra. À la 4e affirmation du témoin, présentez la bouteille d’eau gazeuse.



Cela vous permet d’émettre l’hypothèse que le professeur a peut être été tué par empoisonnement.

Cependant, une enquête menée par l’inspecteur révèlera qu’il n’a pas décelé de traces de poisons dans la bouteille.

Au moment où l’on croit tout perdu, Susato Mikotoba vole à votre rescousse pour vous apporter la preuve dont vous aviez besoin.


 

Troisième partie du procès


Susato vous apportera un journal qui contient les recherches de Miss Jezaille Brett concernant un poison, le curare. Il sera ajouté à la liste de preuves.



Le juge vous demandera qu’elle est la nouvelle preuve sur laquelle la cour devrait se pencher. Présentez-lui le journal de Miss Brett.



Après discussion, Miss Brett voudra prouver que la bouteille ne contient pas de poison en buvant son contenu.



Vous aurez ensuite deux solutions. Continuer à affirmer que la bouteille est empoisonnée, ou vous rétracter. Bien évidemment, ne baissez pas les bras et maintenez vos accusations. Sélectionnez « Contains poison ».



On vous demandera de justifier votre affirmation par des preuves. Présentez une nouvelle fois le journal de Miss Brett.

Le juge vous demandera par la suite quelle partie du journal explique pourquoi Jezaille Brett a pu ingérer le poison sans problème. Sélectionnez « Special Characteristics », section qui explique que le curare pénètre le corps via une blessure.



Le témoin tentera de se défendre en disant que le Professeur n’aurait pas pu mourir du poison simplement en l’avalant. Cependant, vous possédez la preuve que la victime était blessée ce jour là, et que le curare a donc pu agir sur son corps. Lorsqu’il vous sera demandé de présenter une preuve de la blessure du professeur, choisissez son dossier médical.



À la suite de cette nouvelle révélation, Miss Brett fera tomber la bouteille « PAR ACCIDENT », détruisant ainsi la preuve de présence de curare.



Kazuma demandera par la suite à Ryunosuke de faire appel au moindre souvenir qu’il pouvait avoir de ce jour là, afin de récupérer la moindre preuve qui aurait pu échapper à tous.

Ryunosuke se souviendra alors qu’il y avait du sang sur l’assiette de Miss Brett.



Ryunosuke se demandera alors où est la preuve qui désignerait le vrai coupable du professeur Wilson. Pointez la tâche de sang.



Hosonaga vous apporte une nouvelle preuve conservée par ses soins. Le steak de Miss Brett. Oui, un steak qui date de 3 jours. C’est dégueulasse.

En examinant le plat, vous ne trouvez pas de traces de sangs. Mais pas de panique, parce que vous trouverez quelque chose d’encore plus intéressant.

Une fois que le steak est ajouté à la liste de preuves, examinez-le. Cliquez directement sur la viande pour la soulever. Vous y trouverez…une pièce ancienne !



Lorsque vous devrez intervenir pour dire si, oui ou non ce steak présenterait une autre preuve, choisissez « There’s another clue ».



Lorsque le juge vous demandera de prouver vos dires, soulevez une nouvelle fois avec délicatesse cette délicieuse viande avariée et pointez la pièce ancienne.



On vous demandera alors qui est le propriétaire de cette pièce ancienne. Présentez la fiche de Kyurio Korekuta, l’antiquaire qui avait précédemment témoigné.



À la suite de cela, les deux précédents témoins rejoignent la barre à nouveau. On vous demandera de désigner la personne qui aurait volé cette pièce ancienne et placée sous le steak. Le voleur n’est autre que Iyesa Nosa, le militaire qui déjeunait avec l’antiquaire ce jour là.



Nosa avouera avoir volé la pièce. Il laissera même s’échapper une information intéressante ; il ne prend pas la peine de manger sa viande avec des couverts et mords directement dans son steak. Bizarre ? Débile ? Sauvage ? Conceptuel ? Qui suis-je pour juger ? Dans tous les cas, cette info se révèlera en réalité être d’une importance capitale.

Miss Brett ne manquera pas de se moquer de la façon dont mange le militaire, ce qui a également son importance.



Les mots de Miss Brett démontrent une contradiction. Présentez donc le steak de Miss Brett. En effet, ce dernier montre des marques de dents.



Après avoir soulevé cette incohérence, le juge vous demandera qui, selon vous, possède l’ultime preuve qui permettrait de dévoiler la vérité sur cette affaire.

Désignez Satoru Hosonaga.



Vous apprendrez par la suite que Nosa a échangé son assiette avec celle de Miss Brett, afin de dissimuler son vol.

Vous demandez donc à Hosonaga d’apporter l’autre steak datant d’il y a trois jours, celui qui a été subtilisé à Miss Brett. Un autre steak avarié, bon appétit.

Celui possède bien une trace de sang, comme dans les souvenirs de Ryunosuke.



Complètement acculée, Miss Brett perdra la face et finira par avouer son crime.

Félicitations, vous venez de remporter votre premier procès !



Les guides des autres procès ne devraient pas tarder à suivre. Je prends simplement le temps d’apprécier le jeu avant de les rédiger.

Histoire à suivre !


Voir : Soluce : EP 2 - The Adventure of the Unbreakable Speckled Band

Voir : Soluce : EP 3 - The Adventure of the Runaway Room

Voir : Soluce : EP 4 - The Adventure of the Clouded Kokoro

Voir : Soluce : EP 5 - The Adventure of the Unspeakable Story

0 commentaire